Meilleure machine à pain : le grand comparatif 2021

Publié par , Mis à jour le

En achetant une machine à pain, vous allez préparer du bon pain et des brioches maisons à partager en famille. Ne le dites pas à votre boulanger, il risque d’être le seul à ne pas apprécier.

11 modèles comparés,
un top 3 sans hésitation

La polyvalente Machine à pain Moulinex OW240E30 💶 De 100 à 150 euros
🍞 Pains de 500g à 1kg
Multi-usages pain/yaourt
La qualité Moulinex Voir le prix
La familiale Machine à pain Moulinex OW610110 💶 De 100 à 150 euros
🍞 Pains de 750g à 1,5kg
Cuisson mini-baguettes
Pains grands formats Voir le prix
La créative Machine à pain Panasonic Croustina SD ZP2000 💶 Plus de 150 euros
🍞 Pains de 500g à 600g
Technologie Croustina
Belles finitions Voir le prix

L’offre de machines à pain est très variée avec des prix allant du simple au triple !

Pour choisir au mieux l’appareil qui vous fera du bon pain frais, je vous présente un comparatif basé sur vos attentes de consommateur et de boulanger en herbe. J’ai pris le soin de regrouper dans un premier temps les machines par gamme de prix. C’est un critère de sélection important, parfois même le premier.

Premier prix à moins 80 euros

Ces trois modèles tiendront leurs promesses pour les petits budgets avec des pains de 700 grammes à 1 kilogramme, une dizaine de programmes et quelques fonctions supplémentaires comme le départ différé et le maintien au chaud. 

Ces trois machines à pain ont fait leurs preuves sous la barre symbolique des 80 euros, avec un modèle qui se détache clairement de la concurrence : la Moulinex OW210130.

Machines polyvalentes milieu de gamme 

Un budget de 150 euros marque la frontière avec le haut de gamme. C’est souvent le tarif à ne pas dépasser pour une machine à pain.

A ce prix, l’on passe à vitesse supérieure sur les fonctionnalités : sans gluten, pains grands formats, cuisson de mini-baguettes… Et des programmes qui permettent de faire un peu plus que du pain (confiture, porridge ou yaourt…).

Machines créatives haut de gamme 

Le haut de gamme, en matière d’appareil à pain, est une question de détails et de finitions. 

À ce niveau du comparatif, le top de la qualité s’installe dans votre cuisine : design élégant, programmes variés et personnalisables, distributeurs d’ingrédients… Et surtout une qualité de cuisson du pain que l’on ne retrouve pas sur les machines moins chères. 

Pourquoi me faire confiance ?

Je m’appelle Olivier Dubois et je ne suis pas un super boulanger de renom. Je ne suis pas non plus responsable marketing d’un magasin d’électroménager. Je suis juste un blogueur qui cherche à partager son goût pour le fait-maison et plus particulièrement le pain.

Ce comparatif de machines à pain en est à sa troisième version. Je l’améliore continuellement avec trois objectifs en tête :

  1. Créer le référentiel de comparaison le plus complet.
  2. Comprendre la raison d’être de chaque machine et ne pas me contenter de régurgiter les fiches techniques des constructeurs.
  3. Surtout, proposer la bonne machine à la bonne personne.

Voici quelques chiffres pour vous prouver mon engagement :

  1. 11 vrais avis.
  2. 53 machines prises en considération.
  3. Plusieurs centaines d’heures de recherche et de rédaction depuis 2018.

Zoom sur les 7 meilleures machines à pain de 2021

Pour compléter cette première sélection, je vous propose un focus sur les sept modèles de machines à pain parmi les plus remarquables du marché.

Princess 152007 : la plus pratique

Cette petite machine Princess 152007 fera ce qu’on lui demande pour le premier prix, c’est-à-dire du pain, des brioches et toutes sortes de pâtes simples.

Machine à pain PRINCESS 152007

Elle en fera même plus, car sa petite taille et sa poignée la rendent facilement transportable. Voilà une machine facile à ranger et à sortir d’un placard de cuisine à chaque fois que vous souhaitez préparer du pain.

Moulinex OW210130 : la meilleure à moins de 100 euros

Ce modèle d’entrée de gamme a fait ses preuves et mérite une place de choix au sein du comparatif. Si vous cherchez une machine à pain de qualité au fonctionnement intuitif sous la barre des 100 euros, la Moulinex OW210130 est tout simplement faite pour vous.

Machine à pain Moulinex OW21010

Cette référence se retrouve sur les podium des meilleures ventes de ces dernières années avec 84% d’avis favorables tous sites marchands confondus. Signe que les consommateurs ne s’y trompent pas.

Moulinex OW240E30 : le milieu de gamme polyvalent

Le maximum de fonctionnalités à un prix raisonnable, c’est une définition valable du meilleur rapport qualité-prix. Et c’est exactement ce que propose Moulinex avec son modèle OW240E30.

Moulinex OW240E30

Cette machine se place un cran au-dessus de la Moulinex OW210130. Il est parfois préférable de mettre le prix pour avoir davantage de programmes et un design plus joli qu’une simple coque en plastique blanc.

Moulinex OW610110 : la plus grande capacité

Avec l’OW610110, Moulinex a conçu une machine à pain hors norme, la seule dans sa catégorie.

Machine à pain Moulinex OW610110

Le constructeur français vous propose de cuisiner des gros pains d’1,5 kg et surtout des mini-baguettes ! A moins de 150 euros, cette machine se place nettement au-dessus du reste des concurrentes de ce comparatif.

Kenwood BM450 : la plus design

Voici une machine à pain à la limite de l’objet d’art, dans une gamme de produits où la majorité des appareils ressemblent à de grosses friteuses blanches en plastique.

KENWOOD-BM450

En outre, la Kenwood BM450 n’est pas en reste sur les fonctions, car elle dispose de l’essentiel du haut de gamme : 5 programmes personnalisables, un distributeur d’ingrédients et un moteur puissant de 780 Watts.

Riviera et Bar MP579A : la plus complète

La Riviera et Bar MP579A coche toutes les cases du haut de gamme : joli design, polyvalence, programmes personnalisables. Avec son format compact et sa superbe finition titane, elle trônera fièrement au milieu d’une cuisine moderne.

Riviera et Bar MP579A

Ce qui la distingue du reste du comparatif, c’est sa cuve sans téflon, signature de la marque française Riviera et Bar proposant une gamme healthy.

Croustina : la plus créative (et la meilleure ?)

Je finis sur la Panasonic Croustina qui est selon moi la meilleure machine à pain du comparatif. Panasonic va jusqu’au bout du concept en cherchant à obtenir un pain comme en boulangerie

croustina

Ce résultat s’obtient en travaillant sur trois facteurs : 

  1. Deux capteurs de température (intérieur et extérieur) qui ajustent les températures de levée et de cuisson.
  2. Un format de pain compact (500 à 600 grammes) .
  3. Des pains de forme ronde (alors que le standard est carré).

Guide shopping et conseils d’achat – sommaire :

Pourquoi un guide d’achat ?

Faire du pain à la maison n’aura jamais été aussi facile depuis la démocratisation des machines à pain. Le plus difficile est de choisir le bon modèle. Si le prix a son importance, il ne faut pas négliger les nombreuses fonctionnalités qui ont toutes leur importance dans la fabrication d’un pain de qualité. 

Ce guide d’aide à l’achat, je l’espère, vous aidera à distinguer l’essentiel de l’accessoire dans l’offre des fabricants et des sites e-commerce.

La machine à pain, histoire d’une mal aimée

La machine à pain (aussi appelée MAP) fut l’appareil de cuisine à la mode du début des années 2000. Un produit tendance remplacé des étals par une armada de robots multifonctions, au point qu’il devient difficile d’en trouver un modèle de MAP convenable en magasin. 

Objet de surconsommation, gadget inutile, elle a essuyé les critiques sans jamais vraiment disparaître du marché. Mais la machine à pain n’a pas dit son dernier mot ! Elle a retrouvé son aura lors du confinement de 2020, quand la France entière fut contrainte de se remettre au fait-maison. 

Dans ces conditions, la machine à pain a presque fait office d’objet de survie, démontrant l’importance de pouvoir cuire du pain à la maison avec de bons ingrédients de base. 

10 critères pour comparer les machines à pain

De nombreuses différences apparaissent entre les modèles, car chaque marque d’électroménager y va de sa technologie ou de sa petite spécialité. 

J’ai listé pour vous les 10 principales caractéristiques techniques et fonctionnelles à prendre en compte avant de procéder à l’achat.

  1. Le volume de la cuve
  2. La forme de la cuve
  3. Les fonctions de base
  4. Les principaux programmes
  5. Les programmes spéciaux
  6. Les différentes options
  7. Le design et les formats
  8. L’encombrement
  9. Le poids des machines
  10. La puissance du moteur

1 – Le volume de la cuve détermine le poids des pains

Selon le nombre de personnes composant votre foyer, vous aurez besoin de cuisiner des pains plus ou moins gros. Votre consommation de pain devrait donc orienter votre choix vers une machine plus ou moins volumineuse.

Les machines à pains permettent de cuisiner plusieurs tailles de pain. Chaque poids annoncé par les fabricants correspond à un certain niveau de remplissage de la cuve. Une cuve standard, par exemple, cuit des pains de 500 à 1000 grammes. Toutefois, il est préférable d’utiliser la cuve à sa pleine capacité afin d’obtenir une bonne levée de pâte, garantie d’une mie moelleuse et aérée.

Bon à savoir : tout se passe dans la cuve. Ce récipient en métal (plus rarement en céramique) fait à la fois office de bol de pétrissage et de moule de cuisson :

  • Une pâle située au fond de la cuve mélange les ingrédients.
  • Une résistance chauffante porte la cuve à une température de cuisson du pain (200° celsius max).

2 – La forme de la cuve définit la forme du pain

La plupart des marques mettent en avant le design extérieur de leurs produits et non la forme du moule dans lequel le pain va cuire. C’est dommage, car c’est le résultat dans l’assiette qui compte. 

Selon la forme de la cuve, les miches de pain prennent une forme cubique ou plus arrondie. A ce petit jeu, la Panasonic Croustina propose une forme de pain ovale se rapprochant d’un gros pain de campagne.

Bon à savoir : toutes les machines actuelles disposent de cuves amovibles. Outre la facilité de lavage, l’intérêt de la cuve amovible est de pouvoir réaliser les mélanges et les préparations sur votre plan de travail. Ainsi, vous ne prenez pas le risque de disperser de la farine ou des ingrédients sur la résistance de la machine.

3 – Les cinq fonctions de base d’une machine à pain

Toutes les machines à pain doivent assurer cinq programmes et fonctions de base.

Pétrir

Cette action consiste à mélanger vos préparations (eau, farine, levure et sel) et éventuellement des ingrédients supplémentaires comme du sucre, du lait ou des graines. 

Une machine à pain peut se contenter du pétrissage seul si vous avez juste besoin d’une pâte pour cuisiner des pizzas, un gâteau ou des pâtes fraîches. 

Cuire

Les machines cuisent le pain dans une cuve métallique chauffée au moyen d’une résistance électrique. La température de cuisson s’élève à une température similaire à celle d’un four encastrable (environ 200 degrés celsius).

Niveau de dorage

Les machines à pain vous donnent le contrôle sur le niveau de cuisson de la croûte. En règle générale, le choix s’étend sur 3 niveaux de dorage, allant d’une croûte fine et peu dorée à un résultat plus sombre et croustillant. Ce paramètre influe grandement sur le goût du pain, de légèrement cuit à torréfié.

Départ différé

Cette option fonctionne comme un minuteur. Une machine à pain vous permet de programmer une recette jusqu’à quinze heures à l’avance. De quoi préparer votre pain en fin de journée et le déguster bien chaud au réveil le lendemain matin.

Maintien au chaud

Le standard dans le domaine correspond à une durée d’une heure durant laquelle la machine garde le pain au chaud sans le cuire. Cette fonction trouve son utilité si vous ne pouvez pas sortir le pain tout de suite après la cuisson.

4 – Les principaux programmes et recettes de pains

Un programme correspond à une recette pré-programmée et automatique. Leur nature et leur variété fluctuent selon les constructeurs. De fait, le nombre affiché par les machines peut aller de 10 à plus de 20 programmes, bien qu’il fasse parfois compter avec des doublons.

Tout d’abord, il faut tabler sur les trois fonctions de base (pétrissage, levée et cuisson) considérées et proposées comme des programmes indépendants.

Ensuite, il existe des recettes de pain communes à toutes les machines à pain :

  • pain blanc ou classique,
  • pain complet, 
  • brioche ou de pain sucré,
  • pain à la farine de seigle
  • pain de mie,
  • sans gluten.

Le principe est simple : après avoir choisi le résultat attendu, la machine gère automatiquement les temps de pétrissage, de levée et de cuisson. Ces machines sont conçues pour gérer la cuisson en fonction des types de farines et des quantités. Le résultat est un pain maison possédant une croûte croustillante et une mie aérée.

De plus, un programme de cuisson rapide compte généralement au nombre des recettes de base.

5 – Les programmes spéciaux

Outre les recettes de base citées plus haut, certains programmes supplémentaires dépassent largement le cadre de la simple cuisson du pain : 

  • préparation pour gâteau,
  • pâte à pizza,
  • cake sucré ou salé…

Aussi, il existe des machines à pain si polyvalentes qu’elles peuvent cuire d’autres aliments :

  • porridge, 
  • riz au lait, 
  • céréales, 
  • quinoa,
  • yaourt,
  • confitures…

L’intérêt de ces programmes est de varier les préparations. Je vous invite d’ailleurs à tester toutes les recettes et à exploiter tout le potentiel de votre machine à pain. De nombreux consommateurs s’enferment dans une routine. Ils répètent la même recette, inlassablement, et finissent par se lasser de cette logique de mono-usage.

Bon à savoir : Il n’est donc peut être pas indispensable d’avoir tous les programmes si vous possédez déjà un robot pâtissier à la maison ou une yaourtière. A l’inverse, une machine à pain multifonctions permettra d’économiser sur d’autres matériels.

6 – Faire le bon choix dans les options

Aucune machine ne possède toutes les options. Certaines complètent les recettes, d’autres facilitent l’usage de la machine. A vous de faire le tri entre l’accessoire et l’essentiel. 

Voici une liste des 12 principales options et équipements supplémentaires à surveiller lors de votre achat.

Tableau de bord 

Les machines se commandent depuis un tableau de bord équipé de boutons ou de touches tactiles. Chaque bouton correspond à une commande, comme le choix du programme, le degré de dorage de la croûte ou l’activation d’une fonction (exemple : départ différé). Le programme et la progression sont affichés sur un écran LCD ou digital (éclairé ou rétro-éclairé sur certains modèles). 

Ce qui fait la différence entre les gammes de machines tient dans la finition de cet équipement, mais il ne faut surtout pas sous-estimer l’importance de s’équiper d’un tableau de bord en français. Si vous ne parlez pas un mot d’anglais, je vous conseille les modèles de Moulinex, l’une des rares marques à franciser tous ses libellés de commandes.

Hublot de contrôle

Outre l’aspect cosmétique agréable, un hublot permet de vérifier que tout se passe bien dans la cuve à toutes les étapes de la confection du pain. En toute logique, un système d’éclairage intérieur peut compléter cette fenêtre d’observation.

Deux pâles de pétrissage

Toutes les machines à pain ont un crochet à pétrir placé au fond de la cuve. Il mélange les ingrédients de façon à obtenir une pâte homogène. 

Quelques rares modèles sont équipés de deux pâles. Ce système de double pâle, garant d’un pétrissage très efficace, se retrouve essentiellement sur les machines grands formats (pains de plus de 1 kilogramme).

Distributeur d’ingrédients

Le distributeur d’ingrédients correspond à un compartiment dans lequel placer des graines ou des fruits secs nécessaires à des recettes particulières. Le système fonctionne comme une trappe qui s’ouvre au moment opportun et libère les aliments dans la préparation.

Attention toutefois aux aliments utilisés : les constructeurs sont assez clairs dans leurs notices sur la liste d’ingrédients compatibles. Les aliments fondants (chocolat), collants (fromage) ou trop fin (graines de sésame) ne sont pas toujours recommandés ou compatibles.

Capteur de température 

Cette fonction marque une frontière très nette entre les appareils standards et les machines de très haute qualité.

Le fonctionnement de base d’une machine à pain est de chauffer la cuve à une température théorique. Le capteur, lui, prend en considération les températures intérieure (la cuve) et extérieure (votre cuisine) de manière à ajuster la température de la résistance tout au long de la cuisson.

L’objectif est simple : produire la même qualité de pain quels que soient la météo et les ingrédients utilisés.

Revêtement de la cuve

Les cuves de machines à pain n’échappent pas aux standards de l’électroménager. Elles se composent d’une pièce de métal inoxydable recouverte d’un revêtement anti-adhésif. Ce revêtement anti-adhérent, le même que dans les poêles et les moules à gâteau, fait l’objet d’une controverse du point de vue de ses effets nocifs sur la santé. 

Les consommateurs sensibles à ce sujet disposent de deux alternatives : 

  1. Les cuves en métal aux revêtements garantis sans bisphénol A et sans Téflon (PFOA).
  2. Et les cuves en céramique, qui ne nécessitent pas de couche de revêtement additionnel. L’avantage de la céramique est que le matériau est résistant aux rayures.
Cuve lavable au lave-vaisselle

Si certaines cuves sont compatibles avec un lavage au lave-vaisselle, il demeure préférable de nettoyer à la main afin de préserver la couche de revêtement anti-adhésif. Il s’agit donc d’une option mineure dans votre choix.

Livre de recettes

Ce point peut tenir du gadget, mais il est indispensable à celles et ceux qui souhaitent exploiter à fond les capacités d’une machine. Un livre complet et clair permet de réaliser de nombreuses recettes de pain sans avoir à chercher sur Internet.

Cuisson de mini-baguette ou bagel

Les options baguette ou bagel offrent l’occasion de cuire autre chose que des pains en forme de cube. Cette option se présente sous la forme d’un support ou d’un plateau s’intégrant à l’intérieur de la machine en lieu et place de la cuve.

Pétrin rabattable

Les pâles servant au pétrissage de la pâte laissent une trace sous le pain lors de la cuisson. Pour cette raison, Riviera-et-Bar a inventé un système de pétrin rabattable qui, par définition, se rabat juste après le pétrissage. De cette manière, le fond du pain est moins marqué à l’endroit où se trouvait le crochet du mélangeur. Le démoulage s’en trouve également facilité.

Programmes personnalisables

Une machine équipée d’un système de programmes personnalisables vous donne la possibilité d’enregistrer vos créations de programmes de manière à les reproduire. Voici une option importante, voire indispensable, aux amateurs de cuisine créative.

Les utilisateurs qui ne cherchent que le côté simple et pratique d’une machine à pain se passeront facilement de cette option. 

Protection coupure de courant

Une machine peut s’arrêter en cours de route à cause d’une panne d’électricité ou d’une coupure accidentelle du courant (prise électrique débranchée par inadvertance). 

Dans ce cas de figure, certaines machines gardent en mémoire les informations du programme en cours durant quelques minutes, ce qui peut sauver un pain en cours de préparation. 

7 – Les différents design et formats

Indépendamment de la taille, il existe deux grandes familles de design :

  1. D’une part les appareils en forme de cubes aux coins plus ou moins arrondis. Ils ressemblent globalement à des friteuses (comme chez Moulinex).
  2. Et d’autre part le style design épuré aux formes moins massives, comme chez Riviera & Bar ou Kenwood.

Et il existe trois types de formats de machines à pain :

  1. Des cubes d’environ 30 cm de côté (soit le format d’une friteuse comme chez Moulinex).
  2. Des machines rectangulaires d’environ 40 cm de profondeur sur 25 cm de largeur (comme chez Riviera & Bar ou Kenwood).
  3. Et des formats plutôt allongés en hauteur (à la manière des Panasonic).

Question couleur et matière, l’on retrouve les deux grands classiques de l’électroménager :

  1. Des plastiques blancs ou noirs passe-partout.
  2. Et du métal façon inox ou alu, avec une finition brillante ou brossée. Ces machines à pain au revêtement métal, avec leurs looks tendances, trouveront facilement leur place dans une cuisine moderne aux côtés d’autres appareils électroménager du même style (réfrigérateur, cafetière, robot pâtissier…).

8 – L’encombrement

Où caser la machine ? C’est une question qui se pose dans une cuisine déjà équipée d’un four, d’un micro-ondes, d’un grille-pain, d’une machine à café, voire d’un cuiseur…

En effet, l’encombrement est loin d’être négligeable, qu’il s’agisse d’acheter ou de remplacer une machine à pain. C’est d’ailleurs un point récurrent dans les avis des consommateurs. Les acheteurs ne se rendent pas toujours compte de la place nécessaire au rangement.

Si la place vous manque sur le plan de travail ou dans les placards, il vaut mieux opter pour une machine compacte.

9 – Le poids des machines

Facteur non négligeable, le poids mérite également d’être pris en considération si vous devez ranger votre machine dans un placard et la sortir à chaque utilisation. 

La plupart des articles pèsent entre 4 et 5 kilos, quand d’autres affichent plus de 9 kilos sur la balance. Veillez à ce que ce critère ne devienne pas un facteur d’insatisfaction et ne vous coupe votre envie de faire de pain. 

10 – La puissance du moteur

Le pétrissage et la cuisson dépendent directement de la puissance du moteur. Plus une machine à pain est puissante, plus son pétrin est efficace et sa cuisson rapide.

Si le standard de l’entrée de gamme se situe entre 500 et 600 watts, il faut garder en tête que plus un moteur est puissant, moins il se fatigue à l’usage. 

En contrepoint, un nombre élevé de watts entraînera une hausse de votre consommation d’électricité. Ce critère d’économie d’énergie a donc son importance en cas d’hésitation entre deux machines à pain de prix et de qualité égale.

Un moteur d’une puissance de 700 watts sera le bon compromis entre qualité de pétrissage de la pâte, durée de vie et économies d’énergie.

11 machines sélectionnées, 11 avis tranchés

Après la lecture de ce guide vous devriez avoir toutes les cartes en main pour faire votre choix.

Cette sélection des principaux modèles actuellement en vente vous aidera à vous faire un avis avant d’acheter une machine à pain ou de renouveler votre équipement.

J’ai rédigé un avis pour chacune de ces machines en prenant en considération les 10 critères de comparaison énumérés plus haut dans ce guide. En voici la liste : 

Foire aux questions

Pourquoi acheter une machine à pain ? 

Avant toute autre considération, je mettrais en avant le plaisir de faire son pain soi-même à la maison. Acheter une machine à pain est aussi un gage de facilité : 

  • Le pétrissage mécanique offre un mélange homogène des ingrédients.
  • Les recettes programmées vous aideront à ne pas louper vos préparations en suivant les étapes.
  • Le système de cuisson remplace un four.

Faire son pain maison est-il rentable ou non ?

Plusieurs personnes se sont penchées sur ce sujet nécessitant de réaliser un calcul assez complexe, car il demande de prendre en compte tous les coûts cachés :

Selon ces deux sites, une machine à pain permettrait de faire de réelles économies par rapport à l’achat de baguettes en boulangerie.

Comment faire du pain à la machine à pain ?

La recette la plus simple à réaliser est le pain classique. Voici les ingrédients de ce grand classique vu par la Moulinex OW240E30

  • 33 cl d’eau à température ambiante.
  • 1 demi cuillère à soupe de sel fin. 
  • 1 cuillère à soupe de sucre. 
  • 605 grammes de farine blanche T55.
  • 2 cuillères à soupe de lait en poudre
  • 2 cuillères à soupe d’huile.
  • 1 demi-cuillère à soupe de levure de boulanger déshydraté (levure sèche).

Ensuite ? Il suffit de suivre les instructions de la machine en ce qui concerne le pétrissage et la cuisson.

Quel est le risque de rater ses recettes ?

Qu’il s’agisse de faire des pains ou des gâteaux, le fait-maison ne marche pas toujours du premier coup. Ne vous arrêtez pas au premier ratage. Certaines personnes ont besoin de plusieurs essais avant de trouver le bon tour de main. 

Plusieurs raisons peuvent entraîner un loupé : 

  • Ne pas respecter l’ordre d’ajout des ingrédients.
  • Se tromper dans les quantités.
  • Utiliser de l’eau trop chaude ou trop froide.

Dans tous les cas, il est indispensable de lire la notice. Elle doit vous indiquer les problèmes et solutions pour les résoudre. 

Comment la machine pétrit la pâte ?

Le moteur de la machine actionne une pâle rotative dont la fonction est de mélanger les ingrédients placés dans le bol. Cette pâle, aussi appelée mélangeur, ressemble à une hélice et se situe au fond de la cuve. Elle pétrit le mélange le temps nécessaire à l’obtention d’une pâte homogène capable de lever. 

Le processus de pétrissage se fait par à-coups et de manière saccadée. Sans rentrer dans un cours de chimie, la qualité et le goût du pain dépendent pour beaucoup de la manière dont la pâte a été malaxée. Pour obtenir une bonne maturation de la pâte, le temps de pétrissage ne doit pas être trop rapide ni accéléré.

Dans quel cas choisir un moteur puissant ?

La Moulinex OW610110, avec ces 1650 Watts, est l’une des machines les plus puissantes du comparatif. C’est également la machine produisant les pains les plus gros (1,5 kg) et disposant de deux pâles. Ces facteurs sont donc liés. Un moteur très puissant est utile pour pétrir et cuire de gros pains.

Quelle est la meilleure machine à pain ?

Ma réponse sera simple. La meilleure machine à pain est avant tout celle qui va répondre à trois besoins :

  1. Vous servir, car elle doit répondre parfaitement à vos besoins en matière de cuisine.
  2. Vous apporter du plaisir à chaque utilisation.
  3. Et ne pas vous ruiner, car les prix varient du simple au triple selon les fonctionnalités.

S’il ne devait en rester qu’une, j’opterais pour la Panasonic Croustina qui est un appareil très complet permettant de cuisiner un pain maison d’excellente qualité. 

La créative Machine à pain Panasonic Croustina SD ZP2000 💶 Plus de 150 euros
🍞 Pains de 500g à 600g
Technologie Croustina
Belles finitions Voir le prix

Quelle est la meilleure marque de machine à pain ?

Quand on cuisine, il est normal d’avoir des affinités avec certaines marques. Moulinex, Philips, Delonghi ou Panasonic inspireront confiance à un français. Au contraire de marques comme Domo, Aicok, Klarstein, ou Rommelsbacher assez peu présentes aux rayons Cuisine des magasins d’électroménager.

Pour ma part, quatre marques sortent vraiment du lot : 

  • Moulinex. L’un des fabricants français les plus connus de petit électroménager de cuisine. Son nom est aussi réputé pour la qualité de ses modèles de machines à pain.
  • Panasonic qui a inventé la machine à pain en 1986. Aujourd’hui, ce fabricant japonais reste l’un des leaders du marché en innovant à chaque nouvelle sortie de machine.
  • Kenwood. Une marque au top dans le domaine des robots de cuisine. Les fonctions haut de gamme et surtout un design inox qui en met plein la vue.
  • Riviera et Bar qui offre de beaux modèles de machine à pain très étudiés et très techniques.

Quelle est la machine à pain la moins chère du marché ?

Je ne me positionne pas sur ce créneau du “pas cher à tout prix”. D’ailleurs, je ne ne présente aucune machine à moins de 60 euros. À mon sens, choisir un appareil bas de gamme est la meilleure façon de regretter son achat sur le long terme. Sous cette barre des 60€, difficile d’avoir une machine qui va à la fois bien fonctionner et vraiment durer dans le temps.

Quel est le prix d’une bonne machine à pain ?

L’essentiel de l’offre est comprise entre 70 et 200 euros (hors promo). Le nombre de fonctions de cuisson, la puissance du pétrin, la finition du design ou encore la résistance des matériaux expliquent ces grandes différences à l’achat. Disons qu’il faut compter aux alentours de 100 euros pour s’offrir une bonne machine efficace, complète et avec un tableau de bord en français. 

Il est important de surveiller les promotions. Certains modèles en « fin de vie » peuvent être proposés avec des promos de -20 à -30% sans avoir à attendre les soldes ou le black friday.

Quelles sont les gammes de machines à pain ?

Le comparatif classe les machines à pain en trois catégories correspondantes à trois niveaux de gammes produits :

  • Les machines pas cher et bon marché à moins de 80 €. En matière de machine à pain, le pas cher n’est pas forcément synonyme de mauvaise qualité. Ce sont des produits de base qui se limitent à l’essentiel.
  • Le milieu de gamme, essentiel de la production, allant de 100 à 150 €. Les appareils de cette tranche de prix incluent des fonctions avancées ou un design recherché. L’on pourrait regrouper dans cette catégorie les bons rapports qualité-prix.
  • Les appareils à pain vendus à plus de 150 €. Ces modèles haut de gamme de qualité professionnelle font généralement plus que du pain.