Machine à pain : un comparatif pour choisir la meilleure

Du bon pain fait maison

Pour choisir au mieux votre machine à pain et déguster du bon pain frais, je vous présente ce test comparatif d’appareils sélectionnés selon trois critères :

  • La qualité des marques les plus connues et les plus vendues en 2019.
  • Un classement selon les gammes de prix et les fonctionnalités.
  • Une synthèse des avis clients.

Le top 3 des machines à pain en 2020

Ma méthode de comparaison vise à comparer ce qui est comparable. J’ai donc classé les machines à pain en trois catégories :

  1. Les machines à moins de cent euros.
  2. Le milieu de gamme où l’on trouve le meilleur rapport qualité-prix.
  3. Le haut de gamme avec le plus de fonctions et les plus beaux designs.

Vous cherchez une machine à pain pas cher ?

En matière de machine à pain, le pas cher n’est pas forcément synonyme de mauvaise qualité.

Ce qui fait la différence entre les machines premier prix à moins de 100 euros et les autres tient essentiellement aux fonctionnalités. Celles-ci étant limitées au plus simple à niveau de gamme.

Moulinex OW210130

Un modèle familial d’entrée de gamme qui a fait ses preuves et qui mérite toute sa place dans ce comparatif : la meilleure vente 2019 avec 84% d’avis favorables tous sites marchands confondus.

Vous cherchez le meilleur rapport qualité-prix ?

Le maximum de fonctionnalités pour le meilleur prix. Il est parfois préférable de mettre un peu plus cher pour avoir plus de programmes.

Moulinex OW610110

Un niveau un cran au-dessus de la Moulinex OW210130. Cette machine est l’un des meilleurs choix de ce comparatif.

Pour un prix raisonnable, vous allez pouvoir cuisiner des pains classique de 1,5 kg et même des mini-baguettes !

A moins de 150 euros, cette machine à pain se place nettement au-dessus du reste des concurrentes de ce comparatif et du marché.

Vous ne cherchez que le haut de gamme ?

Des machines au top de la qualité, avec les meilleures fonctionnalités (cuisson du riz, cuve sans téflon, distributeur d’ingrédients…).

Riviera & Bar QD794A

À mon sens, la plus complète et la plus performante de ce comparatif, avec un distributeur d’ingrédients.

Ce qui la distingue du reste du comparatif, c’est la cuve spéciale cuisson riz/céréales et surtout une cuve sans téflon.

Avec son format compact et superbe finition haut de gamme titane, elle trônera fièrement dans une cuisine moderne.

Riviera & Bar MP579A

Guide d'achat

Faire du pain à la maison n’aura jamais été aussi facile depuis la démocratisation des machines à pain. Le plus difficile est de choisir le bon modèle. C’est pourquoi j’ai conçu ce guide d’achat pour celles et ceux qui veulent tout savoir sur les machines à pain avant d’acheter.

Pourquoi acheter une machine à pain ?

Avant toute autre considération, je mettrais en avant le plaisir de faire son pain soi-même, à la maison. Acheter une machine à pain est à la fois un gage de qualité (si les ingrédients sont bien choisis), de convivialité et d’économies.

Aussi, des appareils vous aideront à ne pas louper vos recettes en suivant les bonnes méthodes, avec deux points forts :

  • La maîtrise du mélange. Pétrissage homogène et bonne proportion des ingrédients (farine, eau, levure…).
  • Le contrôle de la fermentation. La levée de la pâte ne dépend pas de la température de votre cuisine ou de la fonction étuve de votre four.

Je pourrais citer d’autres raisons plus pratiques :

  • L’accessibilité. S’il n’y a pas de boulangerie installée près de votre domicile (ce qui arrive souvent quand on habite à la campagne) une machine à pain devient presque une nécessité
  • Les économies d’énergie. Si vous êtes habitué à faire du pain à la maison, il est plus économique de la faire cuire dans une machine plutôt que dans le four de la cuisine.
  • Le contrôle des aliments. Il devient de plus en plus important de savoir de quoi est composé votre assiette. De nombreux boulangers fabriquent leur baguette avec des adjuvants, additifs et autres “auxiliaires technologiques” (malt, gluten, soja, fèves, enzymes, acides…). Et je ne parle pas du sel. Le pain de boulangerie contient beaucoup plus de sel que son goût ne le laisse supposer.
  • La bonne cuisson : ces machines sont conçues gérer la cuisson en fonction des types de farines, des quantités et des recettes. Le résultat est un pain possédant une crôute croustillante et une mie aérée.

Si vous doutez encore sur les fonctionnalités qui vous seront utiles, je vous invite à consulter la suite de cette page.

Comment choisir sa machine à pain ?

De nombreuses différences apparaissent entre les modèles et les constructeurs. Ce guide d’achat, je l’espère, vous aidera à distinguer l’essentiel de l’accessoire dans l’offre de machines à pain.

10 critères à prendre en compte avant d’acheter :

Le volume de la cuve est un élément de séléction primordial car c’est dans la cuve que tout se passe : du mélange des ingrédients à la cuisson. Avant de regarder les prix ou le design d’une machine à pain, il faut s’attarder un moment sur ce point.

Le volume de la cuve va définir la taille et le poids des pains cuisinés

Selon le nombre de personnes composant votre foyer, vous aurez besoin de cuisiner des gros pains de plus d’1 kilo ou des petits formats de 500g. Le volume des cuves et la capacité des bols variant entre 0.5 litres et 2 litres pour les plus grandes capacités.

Bon à savoir : les constructeurs proposent des recettes de pains de 500 grammes à l’intérieur des cuves d’1.5 litre. Mais il est préférable, en terme de qualité de la levée et de cuisson, d’utiliser la cuve à sa pleine capacité.

La forme de la cuve, quant à elle, définit la forme du pain qui sortira de la machine. La plupart des constructeurs mettent en avant le design extérieur de leurs produits, et non la forme du moule dans lequel le pain va cuire.

Quelles sont les formes de pain cuites ?

Les miches de pain peuvent être rectangulaires, cubiques ou plus arrondies en forme de pain de campagne. Choisir la bonne forme devrait donc être un critère de choix plus important que les fonctionnalités.

A noter qu’il existe des machines à pain double cuve. Les cuves sont interchangeables avec des formes différentes.

La quasi totalité des machines à pain sont équipées d’une cuve amovible. Ce qui veut dire qu’il existe tout de même quelques modèles, le plus souvent bas de gamme, dont la cuve est fixée à la structure de la machine.

Pourquoi est-ce si important ?

Si la cuve n’est pas amovible, vous aurez le plus grand mal à nettoyer votre machine à pain.  De plus, l’intérêt de la cuve amovible est de pouvoir réaliser les mélanges et les préparations sur votre plan de travail. Ainsi, vous ne mettrez pas de farine ou d’ingrédients sur la résistance de la machine.

Toutes les machines à pain doivent assurer quatre fonctions de base :

  • Mélanger vos préparations (eau, farine, levure…),
  • pétrir la pâte de façon homogène pour la préparer à la levée,
  • faire lever le pain et le cuire sans utiliser de four.
  • Le tout de manière automatique et guidée par des programmes.

Une fonction de maintien au chaud d’une heure complète généralement ces quatre caractéristiques de base.

A quoi correspondent les programmes des machines à pain ?

Les programmes, dont le nombre et la variété fluctuent selon les constructeurs, correspondent à des recettes pré-programmées. Il s’agit pour l’essentiel de :

  • pain classique (pain complet, blanc ou à la farine de seigle),
  • de brioche ou de pain brioché,
  • de cake (sucré et salé),
  • et de pâtes à gâteau ou pâte à pizza.

Une recette avec cuisson rapide compte généralement au nombre des programmes de base.

Outre les recettes de base déjà citées, certaines machines permettent de cuisiner des recettes spéciales.

Citons par exemple le pain sans gluten dont les farines demandent des temps de pétrissage et de cuisson plus longs. Ainsi, les recettes sans gluten ne sont vraiment réalisables que sur les appareils les plus puissants et disposant, de préférence, d’une double pâle de pétrissage.

Cuisiner autre chose que du pain ?

Il existe des machines à pain si polyvalentes qu’elle peuvent cuire d’autres aliments (riz, pâtes fraîches, céréales, quinoa…) et préparer des confitures. Des recettes à base de lait sont aussi réalisables : porridge, riz au lait, yaourt.

Vous l’avez compris, certains programmes dépassent largement le cadre de la simple cuisson du pain. Il n’est donc peut être pas indispensable d’avoir tous les programmes si vous possédez déjà un robot pâtissier à la maison ou une yaourtière. Au contraire, un appareil toutes fonctions permettra d’économiser sur d’autres matériels.

La meilleure machine à pain sera celle qui permettra de cuisiner des recettes correspondant à vos habitudes alimentaires.

Voici quelques options intéressantes à surveiller lors de votre achat :

  • Niveau de dorage. Sélection du niveau de cuisson de la croûte plus ou moins dorée et croustillante, des paramètres influents sur le goût du pain.
  • Nombre de pâles. 2 pâles ou double pâle en haut de gamme, pour un pétrissage plus efficace.
  • Distributeur de graines, fruits secs et levure de boulanger.
  • Capteur de température. Cette fonction permet à la machine d’être précise dans les températures de levage et de cuisson.
  • Tableau de bord : écran de contrôle LCD, digital et/ou tactile.
  • Cuve garantie sans Bisphénol A et revêtements anti-adhérents sans Téflon (PFOA).
  • Cuve lavable au lave-vaisselle.
  • Hublot de contrôle. Un aspect cosmétique, normalement les programmes font le travail sans avoir à vérifier la cuisson.
  • Le livre de recettes. Un point qui peut tenir du gadget, mais utile quand on souhaite exploiter à fond les capacités d’une machine. Un livre complet et clair permet d’exploiter toutes les recettes de pain sans avoir à chercher sur Internet.

Je sors trois options et fonctions du lot, car elles me semblent importantes :

Le départ différé

Cette option fonctionne comme un minuteur, jusqu’à 15 heures. De quoi préparer votre pain en fin de journée et le déguster bien chaud au réveil le lendemain matin.

L’option baguette ou bagel

Une option importante car la forme du pain est liée à la cuve. Les options baguette ou bagel offrent l’occasion de cuire autre chose que des pains en forme de cube. Cette option se présente sous la forme d’un support ou d’un plateau s’intégrant en lieu et place de la cuve.

L’option pétrin rabattable

Les pâles servants au pétrissage de la pâte sont susceptibles de laisser une trace dans la forme du pain lors de la cuisson. Pour cette raison, certaines marques comme Moulinex ont inventé des pétrins rabattables qui, par définition, se rabattent avant la cuisson. De cette manière, le fond du pain se trouve totalement uniforme, pour un résultat le plus proche possible d’une qualité de boulanger.

Où caser la machine ?

C’est une question qui se pose dans une cuisine déjà équipée d’un four, d’un micro-ondes, d’un grille-pain, d’une machine à café, voire d’un robot pâtissier…

En effet, l’encombrement est loin d’être négligeable, qu’il s’agisse d’acheter ou de remplacer une machine. C’est d’ailleurs un point récurrent dans les avis des consommateurs.

Il existe deux types de formats de machines à pain :

  • Des cubes d’environ 30 cm de côté (format friteuse).
  • Des machines rectangulaires d’environ 40 cm de profondeur sur 25 cm de largeur (comme chez Rivera & Bar ou Kenwood).
  • Et des formats allongés en hauteur (à la manière des Panasonic).

Et le poids dans tous ça ?

Facteur non négligeable, le poids mérite d’être pris en considération si vous devez ranger votre machine à pain dans un placard et la sortir à chaque utilisation. Certains articles affichent plus de 9kg sur la balance, ce qui peut devenir un facteur d’insatisfaction à la longue .

Indépendamment de la taille, il existe deux grandes familles de machines à pain :

  • D’une part les appareils en forme de cubes aux coins plus ou moins arrondis qui ressemblent globalement à des friteuses.
  • Et d’autre part des styles aux designs épurés et moins massives, comme chez Riviera & Bar ou Kenwood.

Question couleur, l’on retrouve les grands classiques de l’électroménager :

  • des plastiques blancs ou noirs,
  • et du métal inox ou finition brossée.

Ces dernières trouveront facilement leur place dans des cuisines modernes, à côté d’autres appareils de cuisine.

La puissance est annoncée en watts. Entre 500W et 1600W chez la Moulinex OW610110 qui est l’une des machines les plus puissantes du marché.

Une puissante est élevée entraînera une hausse de votre consommation d’électricité. Ce critère a donc son importance en cas d’hésitation entre deux machines à pain de prix et de qualité égale.

Une fois le besoin ciblé, la meilleure manière de se faire un avis sur une machine à pain reste de se fier aux commentaires laissés sur les sites vendeurs.

Comment lire les avis et juger de la véritable satisfaction des acheteurs ?

Il convient toujours de pondérer la note en fonction du nombre de commentaires.

Une note de 5 étoiles avec moins de 10 avis sera toujours moins crédible qu’une note de 4 étoiles avec plus d’une une centaine de retours clients.

D’autre part, il faut trier le contenu de ces avis afin de comprendre l’objet de la satisfaction ou de l’insatisfaction des acheteurs.  Il est courant que de mauvaises notes soient attribuées en raison d’un problème de livraison ou tout autre défaut de commande n’ayant rien à voir avec la qualité du produit.

Enfin, pour une meilleure évaluation, les pourcentages de satisfaction affichés sur le site sont établis sur une moyenne des avis sur différents sites.

Arrivé à ce stade, vous devriez savoir si une machine à pain vous sera utile. Et s’il est question de renouveler votre équipement, vous devriez avoir toutes les cartes en main pour  faire votre choix.

Toutefois, vous vous posez peut-être encore quelques questions sur le sujet…

Quel est le prix d’une machine à pain ?

Les gammes des machines à pain se divisent en 3 catégories de prix :

  • Le « pas cher », entre 70 et 100 euros, pour des produits de base aux fonctions limitées.
  • Ensuite une tranche de prix entre 100 et 200 euros, incluant des fonctions avancées ou un design recherché. L’on pourrait regrouper dans cette catégorie les bons rapports qualité-prix.
  • Et une dernière catégorie allant de 200 euros à plus de 300 euros. Ce modèles haut de gamme font généralement plus que du pain. 

Comme les références évoluent régulièrement, il est important de surveiller les promotions. Certains modèles en « fin de vie » peuvent être proposées avec des promos de -20 à -30% tout au long de l’année sans avoir à attendre les soldes ou le black friday.

Quelle marque choisir ?

Quand on cuisine, il est normal d’avoir des affinités avec certaines marques. Moulinex inspirera davantage confiance à un français que des marques comme Domo, Aicok, Klarstein ou Panasonic assez peu présentes aux rayons « Cuisine » des magasins d’électroménager.

Il ne faut pas s’arrêter à la seule notoriété de la marque, car Kenwood et Rivera & Bar offrent de beaux modèles de machine à pain très étudiés.

Et le service après-vente ?

Le choix de la marque a toutefois son importance concernant la qualité du SAV et dans la disponibilité de certaines pièces de rechange (pâles de pétrisseur, cuve…). Deux facteurs qui expliquent en partie la popularité des produits Moulinex.

Jusqu’à présent, sauf erreur de ma part, je n’ai trouvé aucune machine made in France.

Quelle est la meilleure machine à pain ?

La meilleure machine à pain est avant tout celle qui va répondre à deux besoins :

  • Vous servir, car elle doit répondre parfaitement à vos besoins en matière de cuisine.
  • Et ne pas vous ruiner, car les prix varient du simple au triple selon les fonctionnalités.

Vous pouvez désormais faire votre choix parmi ces cinq modèles mis en concurence, les meilleures machines à pain de 2020 :

  • Domo Do-B3970 : la moins chère.
  • Moulinex OW210130 : la meilleure vente 2019.
  • Kenwood BM450 : la plus design en milieu de gamme.
  • Moulinex OW610110 : la seule à faire cuire des baguettes.
  • Riviera & Bar QD794A : l’une des rares à bénéficier d’une cuve sans téflon.
  • Panasonic Croustina SD-ZP2000WXE : le top de la machine à pain.